• Accueil

    Oshawnographer Hesham

    Tout le monde dit que le deuil est un moment terrible, non seulement

    parce que l'on réalise que le temps qui s'est écoulé depuis que son

    univers a volé en éclats mais aussi parce que l'on se rend compte que le

    temps n'a pas refermé la blessure et ne la refermera jamais.

    Chaque deuil est unique.

    Quand une personne chère meurt, chacun vit cette séparation définitive de manière très personnelle.

    La durée et l’intensité du deuil peuvent aussi dépendre des relations que vous entreteniez.

    C'est grâce à tout ce que j'ai vécu que j'ai appris que je ne pouvais pas

    tout contrôler, que les évènements allaient et venaient.

    J'ai réalisé que la vie n'est pas celle que je croyais, qu'elle n'est pas

    toujours facile.

    La vie est dure et on doit se battre pour ce que l'on désire, ce que l'on

    veut...


    «Être fort, c'est rayonner de bonheur quand on est malheureux.

    C'est essayer de pardonner à quelqu'un qui ne mérite pas le pardon.

    C'est donner sans retour.

    C'est rester calme en plein désespoir.

    C'est être joyeux quand on ne l'est pas.

    C'est sourire quand on a envie de pleurer.

    C'est faire rire quand on a le cœur en morceaux.

    C'est se taire quand l'idéal serait de crier à tous son angoisse.

    C'est consoler quand on a besoin d'être consolé soi-même..»

     

     

    un clic  sur la bannière pour rentrer 

    dans mon univers

     

    Accueil

     

    mes articles un clic ici

  •  

    Salam fidèle compagnie 

    Désolée pour mon absence mais je partage quand même  un de mes couscous.

    On le prépare avec du poulet ou viande mouton/veau ou mettre un peu de chaque.

    Les légumes chacun selon ce qu'il a .

    Un savoureux couscous que je partage avec vous.

    Plat que la majorité des marocains préparent le vendredi,  journée de grande prière, et aussi le jour de l'achoura.

    On le prépare à base de viande ou poulet et différents légumes . 

     Voici la recette détaillée déjà publiée sur mon ancien blog

    Je vous souhaite bonne journée de lundi tout en espr que vous allez bien ou pas trop mal .

    De nos jours pas meilleur qu'une bonne santé et la paix. Le plat favori de la fête e l'Achoura est le couscous et chaque famille le prépare selon ses us et coutumes.

    Tous les légumes sont les bienvenus pour le couscous de cette journée et on le fait avec la viande de mouton ou bien au poulet selon le choix.

    Femmes du désert

    Une journée de fête del'Achoura pour les enfants et les cuisines avec une envolée de parfums culinaires que dégagent le couscous de ce jour.

      Un couscous exquis au poulet et aux légumes du soleil

    SS850424.JPG

    voir l'image en taille réelle

    1kg de couscous

    1 poulet coupé en morceaux

    1 à 2 oignons

    SS850414

    2 a 3 carottes

    2 à  3 navets

    2 à 3 courgettes

    1 à 2 pommes de terre

    2 tomates coupées en quartiers

     1 c.s.de tomate conserve

    sel, poivre, ras el hanout,

    paprika, curccuma et gingembre

    pistils de safran et colorant artificiel

    1/4 de verre huile d'olive et de table

      Mouillez et salez le couscous, et bien le laisser sécher, puis enduire vos mains avec l'huile et

    faites rouler le couscous, pour que les graines ne collent pas .

      Entretemps, prendre la couscoussière déposer le poulet en morceaux, ajoutez les oignons émincés ou en lamelles   l'huile, le paprika,, et mettre sur le feu, ajouter après les navets coupés , ainsi que les carottes, et puis les pommes de terre,  et puis ajouter l'eau pour tout couvrir, et laisser bouillir.

    Mettre le couscous dans le haut du couscoussier et

    quand la vapeur commence à monter, déposer le sur la couscoussière et laisser 20 à 30mn.

      Ce temps écoulé  verser le couscous dans la kasria en terre ou dans tout autre récipient creux, 

    mouiller avec un peu de bouillon refroidi et travailler doucement avec vos mains, pour que les graines s'imprègnent. 

    SS850452.JPG

     

    Ajouter les courgettes coupées en 4, dans le bouillon chaud et laisser cuire, remettre le couscous dans le haut du couscoussier, après échapement de la vapeur. laisser cuire encore un quart d'heure et retirer.

    Refaire la même opération avec du bouillon ou de l'eau mais avec le bouillon le goût du couscous prend tout le parfum de la sauce.

    A la 3ème vapeur le couscous a triplé de volume

    pour servir, remplir votre assiette de couscous, au centre déposer le poulet et garnir avec les légumes , puis arroser avec la sauce, selon votre goût.

    Servir chaud avec un bon bouillon.

    SS850423

     Ce n'est pas la chute qui représente l'échec, l'échec, c'est de rester là où l'on est tombé …

    « Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce ce que nous  n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles » 
    Sénèque
    Ne crains pas. Et ose.
    L’adage dit « Ce n'est pas parce que c'est difficile qu'on n'ose pas, mais parce qu'on n'ose pas que c'est difficile ». Si on le veut vraiment, on le peut.
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique